Traduire cette page :

Tribunes libres des élus municipaux

Cette page reproduit intégralement les textes fournis par les différents groupes municipaux composants le conseil.

Groupe des élus minoritaires et Indépendants / DECEMBRE 2019

6 ans sur le terrain, 6 ans à votre écoute

Le mandat des conseillers municipaux touche bientôt à sa fin. Nous profitons donc de ce bulletin pour remercier chaleureusement tous les balgentiens qui nous ont soutenus et accompagnés pendant ce mandat.

Depuis l’élection de 2014, nous avons été présents en permanence aux conseils municipaux et aux commissions. Nous avons travaillé sur tous les dossiers. Cela n’a pas été toujours facile car il fallait souvent aller chercher nous-mêmes l’information sur les sujets sensibles. Il n’y a jamais eu de vraie volonté de la majorité de co-construire : nous découvrions souvent les sujets en commission voir même en conseil, lorsque tout était bouclé, avec un minimum d’explications, souvent sans aucun plan… Difficile dans ces conditions de faire de véritables contre-propositions et de les défendre activement. Mais petit à petit nous avons su nous améliorer. Nous n’avons jamais été dans l’opposition systématique et notre groupe minoritaire (qui s’est étoffé au fil du mandat) a souvent voté avec la majorité quand les propositions allaient dans le bon sens.

Nous nous sommes élevés contre les décisions qui allaient contre l’intérêt de la commune ou des habitants, ou lorsque nous avions le sentiment que la majorité perdait le contact avec les préoccupations des balgentiens ou les réalités financières de notre commune, déjà une des plus endettée de l’Ouest orléanais et avec des taux d’impôts locaux élevés. Il faut garder à l’esprit que nous sommes aussi élus par nos concitoyens pour garantir le bon fonctionnement de nos services publics, de nos écoles, le bon entretien de nos bâtiments et de nos voiries.

Cela aussi fait la qualité de vie de nos habitants.

Nous remercions les balgentiens qui ont travaillé avec nous sur certains dossiers techniques et qui nous ont ouvert les portes de leurs quartiers. Car pour nous, un bon élu municipal doit être à l’écoute des habitants, être disponible et accessible, présent sur le terrain. Il faut savoir écouter et être bienveillant. Elus au conseil municipal, nous sommes avant tout restés des habitants de nos quartiers, investis dans les associations et la vie locale, présents sur le terrain auprès de nos voisins et des habitants pour répondre aux attentes. Être élu, c’est servir les autres.

Dans quelques mois, vous le savez, ce sera le moment de désigner une nouvelle équipe municipale. Avec les habitants qui se sont investis à nos cotés au cours de ce mandat, nous avons créé une association « 100 % Beaugency ». Elle a pour but de rappeler qu’il faut être à l’écoute de 100 % des habitants, de 100 % des quartiers, et que tous les habitants doivent pouvoir participer aux décisions concernant notre ville.

Cette association est indépendante de tout parti politique. Ce qui nous unit, c’est notre ville. Nous nous préparons à la prochaine élection et vous serez informés bientôt de nos propositions. Vous pouvez aussi rejoindre l’association et participer à ce projet.

Un nouvel élan, une nouvelle gouvernance et une relation différente entre les élus et les administrés doivent, selon nous être la priorité de ce futur mandat. Nous voulons donner du sens et de la cohérence à l’action municipale dans une démarche qui permettra d’améliorer la vie quotidienne de tous les habitants de Beaugency, dans chaque quartier, et de répondre aux défis de notre commune : urbains, démographiques, sociaux, mais surtout le défi écologique qu’il faut prendre à bras le corps. Nous le devons aux générations futures.

Jacques MESAS

Groupe minoritaire : P. Asklund, E. Chami, J.L. Chevet, D. Lochet, F. Giret, M. Clequin, J.Laine, A. Mamia,

Page Facebook : Brèves Balgentiennes et Citoyennes, Blog : brevesbalgentiennes.wordpress.com

Groupe des élus appartenant à la majorité municipale / DECEMBRE 2019

La restauration scolaire mise à l’honneur

La revue spécialisé Ze Pros resto collective a mis à l’honneur dans son numéro de novembre l’équipe de la cuisine centrale de Beaugency pour  son engagement sur les produits courts et bios. Les produits courts et bio représentent désormais plus de 32% en volume du total de nos achats alimentaires.

Le syndicat de Pays Loire Beauce a aussi fait de notre cuisine centrale un site pilote pour la lutte contre le gaspillage alimentaire. Les parents et les enfants qui participent à la commission menu sont d’ailleurs unanimes sur la qualité et la diversité des repas servis.

Une belle récompense pour l’ensemble de l’équipe de restauration, dirigée par Dominique Bondeux, et Franck Moritz, adjoint à l’éducation et la restauration.

Groupe des élus minoritaires et Indépendants / SEPTEMBRE 2019

Un été, des idées

Nous espérons que vous avez passé un agréable été à Beaugency. Le nôtre fut assez studieux, occupé par plusieurs dos­siers importants pour notre ville.

Il ne nous a pas empêché de profi­ter des Estivales. Nous souhaitons adresser nos félicitations au service culturel qui a su donner un nouvel élan à la programmation cette an­née. Tous les évènements n’ont pas trouvé leur public mais la qualité était au rendez-vous.

Nous retenons aussi de cet été les deux épisodes de canicule. Ils ont mis à mal beaucoup d’entre nous, en particulier les plus âgés. C’est pourquoi nous nous sommes mo­bilisés au coeur de l’été quand nous avons appris la situation de l’UPAD de Beaugency où les résidents étaient privés d’eau chaude depuis 2 semaines. La situation s’est réta­blie.

Ces évènements extrêmes nous alertent sur l’état de notre planète. Il devient de plus en plus urgent de moins polluer et de lutter contre le réchauffement climatique. Les mairies peuvent encourager cette transition : rénovation énergétique de nos bâtiments, aide aux habi­tants pour rénover leurs maisons, soutien à une agriculture plus éco­logique, développement des pistes cyclables… Si Beaugency a parfois été précurseur ou exemplaire, il ne faut pas s’endormir sur nos lauriers, il reste un important travail à faire.

Nous continuons de suivre l’élabo­ration du PLU. La phase d’enquête publique va débuter et permettre à tous les habitants de participer, dans un cadre indépendant et trans­parent. Car jusqu’à présent, la majo­rité a privilégié l’opacité, quand ce n’est pas le mensonge comme lors du dernier conseil municipal (2 juil­let) où le Maire a annoncé qu’aucun recours n’avait été déposé contre le permis de construire du LIDL. Il y en avait un, nous en avons eu co­pie. Espérons donc que la suite de la procédure apportera plus de séréni­té et une véritable prise en compte des idées souvent pertinentes des habitants qui connaissent et aiment leur ville.

Car d’idées, la majorité municipale en a encore cruellement manqué concernant la grange de Garam­bault. Le Maire souhaite vendre la grange et un terrain de 350 m² dans le Parc Thérèse Cherrier à un parti­culier pour y construire une maison. Quelle idée d’aller mettre une nou­velle maison en plein coeur de ce parc ? Tout simplement car la mairie ne sait pas quoi en faire d’autre. Peu importe que cette grange fasse par­tie de l’histoire du quartier et que les habitants y soient attachés. La mairie l’a vendu 38 000 euros (soit 30 % de moins que son estimation par les Domaines) dont il faut dé­duire 15 000 euros de frais de via­bilisations à la charge de la mairie. Il reste donc des clopinettes… Une pétition en ligne a été lancée. Nous n’acceptons pas qu’une partie du parc soit démantelée et privatisée. La vente nous semblant illégale, nous avons pris la responsabilité de déposer un recours. Nous deman­dons qu’un dialogue soit ouvert avec les habitants pour réfléchir ensemble à un avenir pour cette grange qui soit compatible avec la vie du parc. Et que l’on en profite pour entretenir ce parc, en particu­lier l’aire de jeux qui est à un stade au-delà de l’abandon.

Si la mairie ne donne pas la parole à ses habitants, nous le ferons ! Nous avons créé une nouvelle association « 100 % Beaugency » qui a vocation à faire discuter ensemble les habi­tants et élaborer collectivement des projets pour notre ville.

Jacques MESAS

Groupe minoritaire du Conseil : P. Asklund, M. Cléquin, J.L.Chevet, E.Chami, R. Filali, F.Giret, J. Lainé, D. Lochet, Ahmed Mamia.

http://brevesbalgentiennes.wordpress.com – Facebook : Brèves balgentiennes et citoyennes

Groupe des élus appartenant à la majorité municipale / SEPTEMBRE 2019

Une ville dynamique et sereine

Nous entrons en ce mois de septembre dans la campagne officielle des élections muni­cipales 2020. Nous avons toujours tenté d’échapper aux polémiques politiciennes stériles, inutiles et qui décrédibilisent la vie politique.

Mais, durant les quelques mois qui nous séparent de cette échéance, nous serons encore davantage vi­gilants. Nous espérons qu’il en ira ainsi de la part de tous les acteurs, que chacun saura faire preuve de la réserve républicaine nécessaire à la sérénité du débat public.

Au sortir de cet été, deux points nous viennent spontanément à l’es­prit. Nous tenons à féliciter les ser­vices municipaux pour, d’une part, la mobilisation dont ils ont su faire preuve lors de l’épisode caniculaire pour joindre et suivre des centaines de personnes âgées ou isolées, et, d’autre part, pour l’engagement qui a été le leur pour monter, entretenir ou démonter le matériel avant, pen­dant et après les Estivales 2019. Ces Estivales ont connu un beau succès : elles ont mis une fois de plus notre territoire à l’honneur.

Nombreux ont été les visiteurs et les touristes à profiter des animations et à se balader et flâner en centre-ville. C’est la preuve de l’attractivité de notre commune. Nous avons des atouts indéniables à faire valoir.

Cette force, elle vient aussi de la vi­talité associative et des services à la population. Sans oublier le bien-vivre ensemble que garantissent la sécurité et le travail des structures comme le CCAS ou le centre so­cial. Nous pouvons être fiers d’être Balgentiens et regarder l’avenir avec optimisme.

Groupe des élus minoritaires et Indépendants / JUIN 2019

La minorité au travail pour défendre les intérêts des habitants

Depuis 6 ans, nous essayons de peser sur les décisions du conseil municipal. Loin de l’opposition systématique (nous votons deux tiers des délibérations avec la majorité), nous agissons lorsque la direction prise semble contraire à l’intérêt de la commune et des balgentiens, voire au respect des lois. Trois exemples.

Une enquête en ligne sur les consé­quences du futur LIDL

Le cas du LIDL est symptomatique du mode de fonctionnement de notre Maire : dès mai 2018 nous l’in­terrogions sur ce projet. Il a toujours refusé de communiquer dessus et les conseillers municipaux comme les balgentiens n’ont appris l’arrivée d’un LIDL qu’en novembre dernier, alors que le permis de démolir était accordé depuis des mois, lorsque le conseil municipal a dû donner son feu vert à l’implantation d’un rond-point sur la nationale, implanté en dépit du bon sens au niveau de l’ancienne Franciade. Cet hiver nous avons compris pourquoi : cet em­placement a été choisi pour faciliter l’installation future de 11 nouveaux magasins à cet endroit.

Nous avons exprimé nos craintes réelles que ceci fragilise encore le centre-ville de Beaugency. Et il est incohérent que la mairie verse d’un coté des aides aux loyers pour lut­ter contre les boutiques vides du centre-ville, mais pousse à dévelop­per davantage la concurrence en périphérie.

Nous avons donc décidé de lancer une grande enquête en ligne pour évaluer véritablement les conséquences de ce projet imposé par la majorité sans dialogue. 495 familles y ont répondu sur internet. Nous les remercions. Un travail utile dont les résultats ont été transmis à l’Union des commerçants pour les aider à se préparer.

Espérons désormais que les quelques emplois créés par LIDL n’en détrui­ront pas davantage chez les concur­rents ou dans le commerce de centre ville.

Frais de représentation du maire : nous demandons le remboursement

Le travail réalisé depuis plusieurs mois par la minorité avec le soutien de l’association de lutte anticor­ruption ANTICOR a permis de dé­montrer que l’enveloppe qui avait été prévue en début de mandat pour rembourser certains frais au Maire avait été utilisée souvent par celui-ci pour payer ses dépenses personnelles : costumes, cravates, réparations du véhicule personnel, coiffeur… Il a aussi été établi que les remboursements de frais kilo­métriques dont bénéficiait le maire n’étaient pas cohérents avec son agenda. Au total, plus de 10 000 euros versés à tort au Maire et dont nous avons demandé officiellement le remboursement à la commune.

PLU : laissons le temps aux habi­tants de participer au projet

Les élus de la minorité ont pris plei­nement part à la démarche de ré­vision du Plan local d’urbanisme, participant à toutes les réunions. C’est un sujet important pour notre ville et nous nous réjouissons que les habitants s’y intéressent. Nous regrettons néanmoins que la muni­cipalité se convertisse difficilement à la concertation (ateliers participa­tifs ajoutés en dernière minute ou placés à des horaires inaccessibles pour les habitants). Car la sentence est tombée fin mai : le Maire veut accélérer la procédure et sonner la fin du dialogue avec les habitants. Un conseil municipal exception­nel a été programmé dès juillet pour voter le projet. Pour un docu­ment qui va influencer la vie de la ville pour les 10 ou 20 prochaines années, nous aurions pu prendre quelques semaines supplémen­taires pour travailler avec tous dans de bonnes conditions et en toute transparence !

Jacques Mesas

Groupe minoritaire : Emilie Chami, Rachida Filali, Patrick Asklund, Jean Luc Chevet, Mi­chel Clequin, Franck Giret, Daniel Lochet, Joel Lainé, Ahmed Mamia.

brevesbalgentiennes.wordpress.com

Groupe des élus appartenant à la majorité municipale / JUIN 2019

Dans l’action avec conviction et sincérité

En accord avec nos valeurs et nos engagements pris en 2014, nous assumons nos responsabilités conformément au choix de la majo­rité des Balgentiens, avec conviction et sincérité.

Avec l’Agora, notre ville offre un es­pace de travail idéal aux acteurs de la solidarité ainsi qu’à de nombreuses associations culturelles balgen­tiennes. Parce qu’il est indispensable d’accompagner ceux qui, parmi nos concitoyens, ont besoin d’aide et de conseils. Et parce que la culture est un vecteur majeur de lien social.

A travers les activités seniors, l’adap­tabilité du pôle enfance-jeunesse, le lancement du centre social, et la po­litique culturelle, nous avons mené des actions cohérentes. Les mesures de sûreté (vidéoprotection, 5e poste à la police municipale) participent aussi de ce climat social serein et du­rable. Il en va de même de la prise en compte des différences et de l’envi­ronnement.

Le cadre de vie a toujours fait partie de nos principales préoccupations. La révision du Plan local d’urba­nisme, le projet d’Aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine et l’entretien constant des bâtiments et de la voirie s’inscrivent dans cet ob­jectif de préservation et de valorisa­tion de notre ville.

L’extinction nocturne des lumières, les liaisons douces, l’isolation des bâ­timents publics illustrent l’attention que nous portons au développement durable. Bien sûr, de nombreuses ré­flexions nous animent encore. C’est pourquoi nous sommes toujours à votre écoute, pour écrire avec vous, au quotidien, l’histoire de notre ville. Et parce que, comme l’écrivait le phi­losophe Maurice Blondel : « L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare ».

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×