Traduire cette page :

Tribunes libres des élus municipaux

Cette page reproduit intégralement les textes fournis par les différents groupes municipaux composants le conseil. Janvier 2019

Groupe des élus minoritaires et Indépendants

RAPPORT DE LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES : DES VERITES QUI FONT MAL.

Le rapport de la chambre régionale des comptes vient d’être publié. Vous pourrez trouver sur notre site l’intervention faite au nom du groupe minoritaire sur les aspects les plus importants. Le manque de place dans cette tribune ne nous permet pas de livrer notre analyse complète. Concernant l’Agora, la chambre écrit et c’est assez édifiant : « de fait tous sujets confondus, il est constaté qu’entre le Conseil municipal du 6 novembre 2014 et celui du 21 février 2018, le projet Agora aura généré l’adoption de près de 36 délibérations. Il s’avère ainsi que sur un projet initié fin 2014, l’assemblée délibérante ne prend connaissance de la valeur réelle de son engagement financier que fin 2017 ! Selon l’ordonnateur (le Maire), les dépenses liées au projet Agora représentent une somme totale de 6,87 millions d’euros TTC, évaluation qui prend en compte des montants définitifs mais aussi évaluatifs et ne représente donc pas le montant définitif de l’opération ».

La chambre conteste donc le chiffre donné par le Maire qui a fait preuve d’un grave manque de transparence sur ce dossier. Quand la minorité demandait à cors et à cris des explications sur le budget de l’opération et un peu de visibilité financière, elle était taxée comme d’usage de faire de la politique politicienne, de crier à “l’effondrement”, de ne rien vouloir comprendre (c’est un petit florilège des derniers qualificatifs amicaux de M. le Maire à l’égard des élus minoritaires). La chambre met en lumière un budget qui est successivement passé de 3,1 millions à près de 7 millions. Sans compter tous les coûts de fonctionnement induits. Libre à chacun de se faire une idée. C’est donc bien le pilotage du projet qui est décrié par la chambre et c’est ce que nous n’avons cessé de dire depuis le début. La CNC insiste aussi sur l’absence de vision sur tous les frais de fonctionnement engendrés par ce bâtiment gigantesque. Comment peut-on se targuer d’une bonne gestion, sans jamais présenter d’études sur les incidences de son projet ? C’est selon nous tout simplement irresponsable et antinomique avec une saine gestion de la ville.

Sur les frais de représentation du Maire la chambre écrit : « Alors que l’évolution de l’ensemble des dépenses relatives aux indemnités et remboursement de frais des élus sont stables, les frais de représentation du Maire ont doublé après les élections de 2014. Alors qu’au cours du précédent mandat, ces frais étaient remboursés au réel sur présentation de justificatifs et dans la limite d’une somme annuelle de 2000 puis de 2600 euros, depuis le 5 avril 2014, le maire bénéficie d’une allocation annuelle forfaitaire de 5000 euros versés trimestriellement sur son bulletin de paie ».

De nombreux autres points sont abordés, notamment sur le manque d’information aux élus et aux balgenciens. Chacun pourra se forger son opinion après la lecture de ce document.

Pour notre groupe, ce rapport dresse donc un bilan assez critique sur la gestion de ces dernières années et valide même certaines de nos interventions en Conseil traitées alors le plus souvent par l’indifférence.

Des progrès importants demeurent à réaliser pour assainir les finances communales. C’est pourquoi on peut s’interroger parfois, sans faire de “politique politicienne”, sur certaines priorités municipales. De plus, si l’on souhaite faire des économies et si l’on impose aux services municipaux de se serrer la ceinture et de faire des efforts considérables sur leur temps et conditions de travail, si l’on met davantage les habitants à contribution par les impôts ou les facturations de service, alors la décence voudrait que les élus montrent l’exemple. Or sur ce point, la majorité n’est pas à la hauteur : les frais de Monsieur le Maire demeurent selon nous injustifiés (aucun autre maire du secteur n’utilise cette faculté légale de se faire rembourser des frais de représentation, et quand ils vont au restaurant ils le paient sur leur deniers propres). Les mouvements sociaux actuels montent aussi qu’on attend des élus qu’ils soient exemplaires et cela commence dès le niveau communal.

Jacques MESAS

Groupe Minoritaire (P. Asklund, J.L. Chevet,M. Clequin, R. Filali, D. Lochet, J. Lainé, A. Mamia,)

Site Facebook : Brèves Balgentiennes et Citoyennes. Contact : 0611798062

 

Groupe des élus appartenant à la majorité municipale

Votre sécurité : une préoccupation constante

Assurer votre sécurité demeure une préoccupation permanente de la majorité : c’est là une composante essentielle de notre capacité à bien vivre ensemble. C’est pour cette raison que la police municipale balgentienne se renforce. Toujours plus à l’écoute de la population, présente à ses côtés et auprès de la gendarmerie, effectuant de nombreuses patrouilles à pied et à vélo, l’équipe accueillera bientôt un agent de surveillance de la voie publique. Une ressource supplémentaire pour assurer la sécurité des entrées et sorties des écoles, collèges et lycées ou des manifestations comme la foire du 1er Mai. La police municipale s’installera prochainement dans des locaux plus visibles et accessibles.

Quant à la vidéo-surveillance, de nouvelles caméras ont été ou seront installées place du Martroi, place du Docteur Hyvernaud, place du Petit Marché, giratoire route de Châteaudun, carrefour  avenue de Chambord et au théâtre de Verdure. Depuis fin 2016, la Ville de Beaugency est équipée d’un réseau de vidéo-surveillance. Celui-ci est actuellement composé d’une trentaine de caméras fixes et d’un dispositif mobile. Le visionnage direct ou indirect est assuré par la police municipale et mis à disposition de la gendarmerie sur réquisition dans le cadre de ses enquêtes.

Ces investissements sont essentiels pour garantir notre qualité de vie.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×