Traduire cette page :

Révision du Plan local d’urbanisme

Une réunion publique, organisée le 24 avril à propos du Plan local d’urbanisme, a permis aux habitants de s’exprimer avec intérêt et sincérité sur cette étude et les perspectives de développement qu’elle définit pour la ville.

La première étape de la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) a défini les principaux enjeux de notre bassin de vie : assurer une croissance mesurée de la population, mettre en valeur la ville médiévale et les coteaux de la Loire, préserver les terres agricoles, les berges du fleuve et la plaine d’Allones, renforcer les équipements publics et accueillir de nouvelles entreprises. Cette étape est concrétisée par une pièce écrite du futur dossier : il s’agit du « Premier volet du rapport de présentation ».

Sur cette base, les élus ont engagé une réflexion, moins technique et plus prospective sur le devenir du territoire de Beaugency dans les quinze ans à venir. Ils sont donc passés du constat – le diagnostic – au projet territorial. Cette pièce suivante du futur dossier, titrée Projet d’aménagement et de développement durable (P.A.D.D.), fixe des orientations dans les divers champs listés par un article du Code de l’Urbanisme : l’environnement, le paysage, la forme urbaine, la protection des espaces naturels, agricoles et forestiers, et la préservation des continuités écologiques, en ce qui concerne l’aménagement ; les logements, les commerces, les activités économiques, les équipements et les loisirs, les transports et les déplacements, les réseaux, en ce qui concerne le milieu humain. Le P.A.D.D. fixe aussi, et c’est un apport du Grenelle de l’Environnement, des objectifs chiffrés de modération dans la consommation de l’espace et de lutte contre l’étalement urbain.

Conserver l’identité et le charme de la cité

Enfin, le territoire présente de grandes richesses écologiques et paysagères. De ce fait, le PLU. est soumis à une évaluation environnementale, une démarche de prise en compte et de valorisation effective de l’environnement dans le projet communal. Il s’agit de définir un projet assurant une réelle valorisation de la biodiversité et des continuités écologiques, de la protection des paysages et de la lutte contre le réchauffement climatique.

Une ligne rouge guide la réflexion des élus : le centre ancien de Beaugency doit conserver son ambiance historique et son attractivité touristique et accueillir les potentialités de la modernité ; le hameau de Vernon doit conserver son caractère rural ; les espaces pavillonnaires doivent conserver leur qualité résidentielle, autant d’identités qui font le charme et le cadre agréable de la vie urbaine à Beaugency, dans chacun de ses quartiers. Après l’achèvement du Parc des Capucines et l’urbanisation des actuelles zones AU, le P.A.D.D. ne prévoit donc pas d’étendre encore les espaces urbanisés, ni de créer des quartiers neufs, comme dans certaines communes voisines. L’environnement agricole et naturel de Beaugency sera préservé.

La place majeure de l’environnement

Ainsi, certaines zones, hier constructibles, ne pourront plus l’être, notamment à proximité des rivières, ou parce qu’elles sont trop excentrées par rapport à un développement harmonieux du territoire, la priorité devant être mise sur la reconquête des centres-villes. En effet, c’est en vivant à proximité des services et des commerces que les économies d’énergie, la réduction dees gaz à effet de serre et la conservation des zones agricoles seront réalisées.

La première version du P.A.D.D. a été présentée aux Balgentiens lors d’une réunion publique, le 4 octobre 2018. Les participants ont proposé quelques évolutions. Comme le prescrit le Code de l’Urbanisme, les élus ont débattu du projet et de ces propositions, lors de la séance du conseil municipal du 22 octobre 2018. L’élaboration du PLU continue avec la « traduction réglementaire du P.A.D.D. », qui débouchera sur les pièces opposables du document d’urbanisme, le « plan de zonage » et le « règlement ». Avant leur achèvement, ces pièces ont été soumises à l’appréciation des Balgentiens, lors d’une seconde réunion de concertation le 24 avril. Des ateliers de concertation suivront le lundi 27 mai à 19 heures à la Maison des associations.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×