Traduire cette page :

Révision du Plan local d’urbanisme : partage d’idées autour du commerce et de l’environnement

Révision du PLU, restitution atelier commerçants du 27 mai 2019

Comment maintenir une dynamique commerciale ?

L’atelier « commerçants » s’est déroulé le 27 mai à la Maison des associations. Il a réuni une quinzaine de participants.

Le centre ancien bénéficie d’un charme certain, d’un patrimoine reconnu, d’un bâti authentique et d’un fleurissement de qualité. Pourtant, le nombre de logements vacants a augmenté de 50% depuis 2009, avec des conséquences sur la démographie et le commerce de proximité. Quelles solutions pour remettre des logements attractifs sur le marché ?

La proximité des pôles urbains d’Orléans et Blois représente à la fois un atout – filières économiques à développer, possibilité de séduire des populations en quête d’un cadre de vie remarquable – et une menace, du fait du positionnement géographique de Beaugency – éloignement, concurrence économique…

Comment capter des habitants qui ne percevraient pas leur lieu d’habitation comme une ville dortoir et comment faire venir des entreprises – et de quel type ? Que faire, aussi, des friches industrielles qui ne valorisent pas idéalement les entrées de ville, surtout sur un axe dont il n’est pas aisé de sortir pour se diriger vers le cœur de bourg ?

Le tourisme doit être perçu comme un potentiel de développement important, notamment à travers la Loire à vélo. Quelles solutions pour inciter les touristes à rentrer dans le centre, à rester sur place ? Ces questions rejoignent celles qui portent sur la signalétique, sur le plan de circulation et la place de l’automobile et le stationnement.

Quant aux Balgentiens, plusieurs sujets restent ouverts : la mobilité, les handicaps, les personnes âgées… Le dynamisme du marché est également essentiel en terme de lien social et de soutien du commerce sédentaire. A ce propos, des idées de jeux-concours sont évoquées pour faire vivre les vitrines.

Révision du PLU, restitution atelier environnement du 12 juin 2019

Quelle place pour l’automobile ?

L’atelier consacré à l’environnement, proposé en mairie le 12 juin dernier, fut moins suivi que le premier du 27 mai, à la maison des associations. Probablement du fait d’un horaire plus avancé, choisi parce qu’il coïncidait avec le passage de l’architecte.

Certains participants ont émis le désir de voir se développer des parkings d’évitement pour préserver la Loire classée zone Natura 2000. Mais aussi, éventuellement, que soient menées des études de circulation et de stationnement, dans l’objectif d’éloigner voire d’interdire aux véhicules d’accéder au centre-ville (bien que cette vision ne fasse pas l’unanimité).

On a entendu aussi le souhait de voir des terres agricoles dédiées aux activités de proximité de type maraîchage bio. A propos de zone agricole, comment la différencier d’une zone naturelle où se trouvent des terres agricoles, comme c’est le cas le long de la Mauve ?

Sur la Mauve par ailleurs, existe-il des analyses sur la qualité des eaux ? Et autour du Rû, on remarque des parcelles peu ou pas entretenues. Enfin, les entrées de ville seraient à végétaliser.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×