Traduire cette page :

Tribunes libres des élus municipaux

Cette page reproduit intégralement les textes fournis par les différents groupes municipaux composants le conseil.

Groupe des élus n’appartenant pas à la majorité municipale

 

Quand le Maire perd ses nerfs..

À la suite de divers incidents sur la commune, nous avons écrit au Maire à propos de l’éclairage public. Une lettre simple, courtoise qui demandait quelles actions étaient programmées pour contrer la délinquance nocturne et une proposition de laisser l’éclairage la nuit pendant une période test de 2 mois. La réponse agressive nous a laissé pantois : « vous n’avez de cesse d’agiter le spectre de la peur comme les partis extrémistes », « cessez d’attiser les peurs », « ne vous répandez pas sur les réseaux sociaux qui ne sont que défouloir et propres à cristalliser les peurs et les tensions », bref un ton guère acceptable qui nous a mis mal à l’aise. Car la peur, quand elle existe, n’est pas un sentiment honteux et l’exprimer est naturel. Concernant ces faits de délinquances, nous réitérons notre soutien total  aux forces de police et de gendarmerie qui travaillent dans des conditions difficiles.

Nous l’avons souvent dit, nous le répétons : depuis le début du mandat, nous ne sommes pas dans une posture de clivage mais  dans une opposition pragmatique et constructive (les comptes-rendus de Conseil en attestent). Le Maire doit apprendre à composer avec les avis divergents du sien et ce d’où qu’ils viennent. On peut ne pas être d’accord, mais le débat démocratique, le respect des élus et aussi des électeurs que nous représentons doit prévaloir.

Au revoir M. Pichon.

Chacun le sait, la supérette du centre-ville a fermé définitivement ses portes le 31 mai dernier. Après 30 ans de présence. C’est plus qu’un commerce qui ferme car ce magasin était un lieu de vie qui rendait de nombreux services aux Balgentiens mais aussi aux touristes. Les anecdotes ne manquent pas à Thierry, il lui reste à écrire un livre de souvenirs et nous lui souhaitons une bonne retraite.

 Rythmes scolaires : et maintenant ?

Une des mesures phares du précédent quinquennat avait porté sur la réforme des rythmes scolaires qui  devait favoriser l’apprentissage des élèves en profitant de la meilleure concentration des enfants lors de la matinée. Il semblerait aujourd’hui que le nouveau décret sur ce sujet détricote en partie l’ancienne  réforme en offrant la possibilité, pour les communes qui le veulent, de revenir à la semaine de 4 jours. Il en irait de même pour le projet d’arrêté sur la réforme des collèges, qui permettra pour les établissements qui le souhaitent, de remettre en place les classes bi langues et de redonner de la place aux langues anciennes. L’équation n’est pas simple et le débat ne fait que commencer car s’il est vrai que la réforme initiale présentait de nombreux défauts, les acteurs sur le terrain ont besoin de stabilité. Reste également en suspend une question fondamentale irrésolue : dans quelle mesure la réforme des rythmes scolaire va-t-elle continuer à être financée. Un dossier à suivre donc.

 

Pour ceux qui auront la chance de partir pour les congés d’été, nous vous souhaitons d’excellentes vacances ainsi qu’à ceux qui restent dans notre belle ville de Beaugency où il y a toujours à découvrir..

Jacques MESAS

(Groupe opposition municipale : R. Filali, Joel Lainé, Ahmed Mamia)

(Indépendants : P. Asklund, D. Lochet).

Contact : jme917@gmail.com, site Facebook : Brèves Balgentiennes et Citoyennes

Juin 2017

 

Focus par Laetitia Plessis

  • Fermeture du SPAR: Les balgentiens et plus largement les clients de Thierry Pichon lui ont fait leurs adieux lors du pot de départ qu’il avait organisé. La désespérance, la tristesse et souvent les larmes ont figé les visages des anciens comme des plus jeunes. On a du mal à se convaincre que la reprise de cette supérette n’a pu aboutir. Les explications de la majorité sur cet échec n’ont pas convaincu.
  • Vandalisme et délinquance : Les balgentiens sont excédés. Il faudra aller au-delà du constat du nombre d’actes, et se demander pourquoi notre ville en est la cible et si les moyens de sécurité et de prévention de la délinquance mis en oeuvre par la majorité sont bien adaptés?
  • Beaugency fait son show: Etre « acteur » de la ville, une expérience qui vous « met la trouille » mais quel plaisir au final! Evidemment un grand merci à Patrice Blanchard et Tony Spouni, et d’immenses félicitations aux courageux participants (commerçants, présidents d’association, élus ….)
  • Slam en musique : l’union de la poésie et de la musique. Mettre en musique les textes « slam » de l’artiste Sadou Mané, évoquant des faits de société, des sentiments : Défi excellement relevé par les élèves de l’école de musique de Beaugency. Merci au professeur de piano Pierre Sanpéré et à l’artiste Sadou Mané.

Et plus généralement un grand bravo aux associations qui font aussi le dynamisme de Beaugency.

Une volonté, une ambition : Beaugency pour Tous. laetitiaplessis@aol.com

Groupe des élus appartenant à la majorité municipale

Le Statut de l’Elu

En ce début d’été ensoleillé et dans un contexte politique inédit, il nous est possible d’espérer. Espérer que chacun se parle, débatte, échange hors de toute considération partisane. Espérer que le respect soit au cœur des divergences. Espérer en l’avenir. La politique n’a de valeur que si elle sert l’intérêt commun. Accomplir un mandat d’élu est une lourde tâche qui, pour être menée le mieux possible, devrait s’accomplir dans les mêmes conditions qu’un travail. Le statut de l‘élu dans sa forme actuelle ne le permet pas et complique donc cette honorable mission pour nombre d’entre nous. Plusieurs chantiers vont voir le jour durant l’été au sein du nouveau gouvernement. J’ose espérer qu’il se penchera aussi durant les prochains mois sur cette question cruciale du statut de l’élu.

Christine BACELOS, Adjointe déléguée à l’Éducation, à la Restauration et au Handicap, janvier 2017

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×