Traduire cette page :

Tribunes libres des élus municipaux

Cette page reproduis intégralement les textes fournis par les différents groupes municipaux composants le conseil.

Groupe des élus n’appartenant pas à la majorité municipale

TROIS ANS DE MANDAT, SI PRES, SI LOIN

Quel bilan au terme de la moitié de mandat du nouveau Maire ?

Dans cet exercice convenu ou en général l’autosatisfaction l’emporte sur une évaluation sincère, nous pensons que chacun à son niveau peut se forger sa propre opinion, il est donc inutile de faire à ce stade la liste des promesses non encore réalisées ou celles passées à la trappe. Comme aime à le rappeler  le  Maire  lorsque nous nous inquiétons de l’état de la dette de la ville ou du niveau de certaines dépenses contestables, comme de certaines économies (extinction de l’éclairage public la nuit)  « nous serons jugés à la fin du mandat ». Dont acte !

Après 3 ans de « vie commune », nous avons pu constater également que tant à l’intérieur du groupe majoritaire (mise à l’écart sévère de 2 Conseillers) qu’au sein de la Mairie, la gestion de certaines situations peut apparaître comme dénuée d’une approche humaine pourtant nécessaire lorsqu’on dirige une ville. Notre Maire n’aime pas trop la contestation, même modeste..

Nous rappellerons seulement ici la promesse électorale la plus importante, et non tenue, de ne pas augmenter les impôts. La question qui en découle et que l’on doit se poser est tout simplement celle-ci : vit-on mieux aujourd’hui à Beaugency qu’auparavant et s’y sent-on mieux ?

Là encore chacun aura sa propre réponse. Vivre dans une ville pleinement solidaire, harmonieuse et tranquille est le vœu de tous, favoriser le mieux vivre ensemble également. Aujourd’hui le ressenti de nombreux Balgentiens  est un certain manque d’élan, une perte de lien social mais aussi une dégradation des conditions de vie (insécurité, propreté des rues, nuisances sonores) liés aussi il est vrai à une certaine déliquescence de la société qui se traduit par des incivilités récurrentes et ses conséquences sur la vie quotidienne de chacun d’entre nous. À cet égard la municipalité dispose via notre police municipale de moyens réglementaires qu’il conviendrait  d’utiliser. Les automobilistes ne doivent pas être les seuls et uniques « vaches à lait ».

Notre groupe, vous le savez et ce depuis le début de la mandature, n’a jamais été dans l’opposition systématique mais dans une attitude pragmatique et de bon sens. Lors des 3 années écoulées nous avons voté bon nombre de textes avec la majorité car ils allaient dans le sens d’une amélioration. Certes, nous nous sommes opposés sur plusieurs dossiers qui à nos yeux sont risqués pour la ville (Agora notamment concernant son coût de réalisation et son futur coût de fonctionnement) ainsi que sur certaines décisions liées parfois à un manque de transparence du Maire au niveau de l’information du Conseil municipal et des commissions auxquelles nous participons. Mais nous avons eu aussi de nombreux échanges francs et constructifs   avec certains conseillers sur des sujets ponctuels, au bénéfice de l’intérêt collectif.

C’est dans cet état d’esprit que nous continuerons à travailler pour vous, dans le respect de nos valeurs et nous restons bien entendu à votre écoute.

Jacques Mesas

(Groupe minoritaire, R. Filali, J. Lainé, A. Mamia, L. Plessis).

Contact jme917@gmail.com  et 0651214576, site Facebook : Brèves Balgentiennes et Citoyennes.

Texte soutenu par les Indépendant (P. Asklund, D. Lochet). 

Avril 2017

Groupe des élus appartenant à la majorité municipale

L’installation du nouveau Conseil Communautaire des Terres du Val de Loire a eu lieu mercredi 4 janvier. Qu’elle ne fut pas ma surprise de constater qu’il est possible d’être élu vice-président d’une telle instance, sans être connu de l’ensemble et sans avoir fait preuve de ses compétences !  D’autres conseillers candidats, pourtant très expérimentés, sont restés sur le chemin. Je salue leur travail et leur implication. Visiblement, avoir acquis une solide expérience au préalable n’est pas un critère pour représenter un territoire de 48 000 habitants. Stratégie politique quand tu nous tiens !

Christine BACELOS, Adjointe déléguée à l’Éducation, à la Restauration et au Handicap, janvier 2017

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×